Greenhouse Canada

News
Overview of agriculture and agri-food system


March 27, 2012
By Dave Harrison

March 27, 2012, Ottawa — The agriculture and agri-food sector is
becoming increasingly modern, innovative, and competitive, and it is
becoming a more significant part of Canada’s economy. Le français suit.

March 27, 2012, Ottawa — The agriculture and agri-food sector is becoming increasingly modern, innovative, and competitive, and it is becoming a more significant part of Canada’s economy. Le français suit.

As illustrated in An Overview of the Canadian Agriculture and Agri-Food System, an economic report released by Agriculture and Agri-Food Canada (AAFC), Canada’s agriculture industry is turning the corner from facing unprecedented challenges to meeting exciting opportunities.
 
“We have plenty to be proud of here in Canada when it comes to the sector,” said Agriculture Minister Gerry Ritz. “If we look back a few years, we see that our farms have become more modern, more productive, and more innovative. We see that the industry has been restructuring and adapting to consumer demands, advancing technology, and other global trends.”
 
• In 2010, the agriculture and agri-food industry directly provided one in eight jobs, employed more than two million people, and accounted for more than eight per cent of the total Gross Domestic Product (GDP). The food and beverage processing sector was one of the top manufacturing industries in Canada in 2010.
 
• The agriculture and agri-food sector has become increasingly internationally focused over the past 15 years. In 2010, Canada was the fifth-largest exporter of agriculture and agri-food products in the world, with exports valued at more than $35 billion.
 
• Canadians still enjoy some of the lowest food costs in the world, with food spending from stores accounting for almost 10 per cent of personal household expenditures in recent years.
 
• The increase in total government expenditures in support of the agriculture and agri-food sector was 9.5 per cent between 2009–10 and 2010–11, from $7.2 billion to $7.9 billion.
 
“It wasn’t that long ago that producers and processors were reeling from BSE, H1N1, reduced market access, and weather-related disasters,” said Ritz. “As farm businesses evolve to meet changing demand or issues, so too must government adapt its approach to support industry’s need for increased innovation, market access, and reduction of red tape.”
 
The annual overview report provides basic information about the agriculture and agri-food sector, tracks how the sector has been performing over time, and reflects the challenges and changes that have occurred in recent years. It reviews in detail all segments of the sector, covering not only primary agriculture and input suppliers, but also food and beverage processing, food distribution, consumer trends, and government investment. This year’s report also included a special feature on employment trends in Canada’s agriculture and agri-food system.
 
The report is produced by AAFC’s Research and Analysis Directorate.

Advertisment

 
Un rapport confirme la contribution de l’Agriculture à l’emploi et à l’économie

Le secteur de l’agroalimentaire est de plus en plus moderne, innovateur et concurrentiel, et il constitue  une part très importante de l’économie canadienne. Comme le démontre Vue d’ensemble du système agricole et agroalimentaire canadien , un rapport économique publié aujourd’hui par Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC), le secteur agricole canadien amorce un virage qui lui ouvre des perspectives stimulantes, et ce, après avoir fait face à des défis sans précédent.

« Lorsqu’il est question de ce secteur, nous avons ici largement matière à être fiers, a affirmé le ministre de l’Agriculture, Gerry Ritz. Il nous suffit de remonter quelques années en arrière pour constater à quel point nos exploitations sont devenues plus modernes, plus productives et plus innovatrices. Le secteur a su se restructurer et s’adapter aux demandes des consommateurs, aux progrès technologiques et aux tendances mondiales. »

•        En 2010, le secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire a fourni un emploi sur huit, employant plus de deux millions de personnes, et il représentait plus de 8 p. 100 du produit intérieur brut (PIB) total. La transformation des aliments et des boissons est devenue en 2010 l’une des principales industries de la fabrication au Canada.

•        Au cours des 15 dernières années, le secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire s’est davantage tourné vers les marchés internationaux. En 2010, le Canada se classait au cinquième rang des plus grands exportateurs de produits agricoles et agroalimentaires dans le monde, ses exportations étant évaluées à plus de 35 milliards de dollars.

•        Il faut savoir que le coût du panier alimentaire des Canadiens demeure l’un des plus bas au monde, les courses en magasins d’alimentation ayant représenté ces dernières années environ 10 p. 100 des dépenses des ménages.

•        Les dépenses totales que le gouvernement a consenties à l’appui du secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire se sont accrues de 9,5 p. 100 entre les exercices 2009-2010 et 2010-2011, passant de 7,2 à 7,9 milliards de dollars.

« Il y a peu de temps encore, producteurs et transformateurs étaient ébranlés par la crise de l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), du virus du H1N1, des restrictions d’accès aux marchés ou des catastrophes causées par des intempéries, rappelle le ministre Ritz.

À l’heure où les exploitations agricoles s’évertuent à répondre à une demande fluctuante et à résoudre des problèmes, le gouvernement se doit également d’adapter son approche afin de répondre aux besoins du secteur en ce qui a trait à une innovation croissante, à un meilleur accès aux marchés et à une diminution des lourdeurs administratives. »

Cette vue d’ensemble annuelle procure des renseignements de base sur le secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire, permet de suivre son évolution au fil du temps et rend compte des défis et des changements survenus au cours des dernières années.

Ce rapport dresse un portrait détaillé de l’ensemble des segments qui compose le secteur en ne se concentrant pas uniquement sur l’agriculture primaire et les agrofournisseurs, mais aussi en traitant de questions relatives aux activités de transformation des aliments et des boissons, aux tendances de consommation et aux investissements du gouvernement.

Le rapport de cette année comprend une section spéciale consacrée aux tendances de l’emploi dans le système agricole et agroalimentaire du Canada.
 
Ce rapport est produit par la Direction de la recherche et de l’analyse d’AAC.
 


Print this page

Related



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*