Greenhouse Canada

COVID-19 Updates News
Ottawa pledges $7.5M to protect Quebec farm workers


November 4, 2020
By Greenhouse Canada

The federal government is investing $7.5 million under the Emergency On-Farm Support Fund to help Quebec farmers better protect the health and safety of farm workers during the COVID-19 pandemic.

Eligible activities include direct infrastructure improvements to living quarters and work stations, temporary or emergency housing (on or off-farm), as well as personal protective equipment (PPE), sanitary stations, work stations and any other health and safety measures that safeguard the health and safety of Canadian and temporary foreign workers from COVID-19.

Applications will be accepted through La Financiere agricole du Quebec (FADQ) from December 14, 2020, to February 26, 2021.

Advertisment

The financial assistance consists of a lump sum of up to two per cent of salaries or 50 per cent of eligible expenses declared by the farm. The financial assistance can be increased to 2.4 per cent of salaries or to 60 per cent of eligible expenses when the business is majority owned by women, young farmers under 40, people with disabilities, members of visible minorities or Indigenous peoples, as the Government of Canada encourages and empowers under-represented groups in the agriculture sector.

Source: Agriculture and Agri-Food Canada


Marie-Claude Bibeau, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, a annoncé un investissement de 7,5 millions de dollars dans le cadre du Fonds d’urgence pour les mesures de soutien à la ferme afin d’aider les agriculteurs québécois à mieux protéger la santé et la sécurité des travailleurs agricoles durant la pandémie de COVID-19. Cette mesure sera administrée par La Financière agricole du Québec (FADQ).

Les activités admissibles comprennent l’amélioration directe des infrastructures des lieux d’habitation et des postes de travail, des logements temporaires ou d’urgence (à la ferme ou hors ferme), ainsi que de l’équipement de protection individuelle (EPI), des installations sanitaires, des postes de travail et de toute autre mesure de santé et de sécurité visant à protéger la santé et la sécurité des travailleurs canadiens et étrangers temporaires contre la COVID-19.

Les demandes seront acceptées par l’intermédiaire de La Financiere agricole du 14 décembre 2020 au 26 février 2021. L’aide financière correspond à un montant forfaitaire pouvant atteindre 2 % des salaires déclarés par l’exploitation ou à 50 % des dépenses admissibles déclarées par celle-ci. L’aide financière peut être portée à 2,4 % des salaires, ou à 60 % des dépenses admissibles lorsque l’entreprise est détenue en majorité par des femmes, de jeunes agriculteurs de moins de 40 ans, des personnes handicapées ou des membres des minorités visibles ou des peuples autochtones, alors que le gouvernement du Canada encourage et habilite les groupes sous-représentés dans le secteur agricole.

« Les frais encourus pour protéger les travailleurs contre la COVID-19 peuvent être substantiels, surtout dans les productions qui emploient plusieurs personnes. Je pense notamment au secteur horticole (maraîcher, fraises et framboises, pommes, etc.), où les coûts associés à la main-d’œuvre peuvent parfois dépasser 50 % des coûts de production. L’aide annoncée sera donc bien accueillie par les producteurs, qui évoluent dans un environnement d’affaire hautement compétitif avec très peu de marge de manœuvre au chapitre de la profitabilité. »
–       Marcel Groleau, président général de l’Union des producteurs agricoles (UPA)