Greenhouse Canada

News Heating Lighting
Discounted electricity rate now available to more Quebec growers


December 3, 2020
By Hydro-Québec

Topics

The Régie de l’énergie has approved a new rate option for Québec greenhouse growers.

Last July, Hydro-Québec submitted an application regarding this new option to the Régie in order to extend the terms and conditions of its Additional Electricity Option to a greater number of growers and to make it available for a new type of energy use.

“This new rate option is a major step towards Québec’s food self-sufficiency,” says Éric Filion, president of Hydro-Québec Distribution et Services partagés. “The public health crisis we’ve been grappling with for the past several months has highlighted the importance of being able to rely on a locally-sourced food supply, produced using our own clean energy.”

Advertisement

The enhanced option will allow all greenhouse growers with a power demand of at least 50 kilowatts (kW) to benefit from a discounted rate of 5.59¢ per kilowatt hour (kWh) for photosynthetic lighting as well as space heating to raise crops.

Highlights of the enhanced rate option that are available immediately:

  • The power demand threshold has been lowered from 300 kW to 50 kW;
  • Electricity consumption for space heating to raise crops now qualifies in addition to that used for photosynthetic lighting; and
  • Contracts at large-power Rate LG (for uses other than industrial activities) are now also eligible.

Currently, annual electricity sales related to greenhouse production total about 250 gigawatt hours (GWh). Hydro-Québec estimates that, with the new rate option, they could increase by some 450 GWh over the next 10 years.

The new option will also have a significant impact on the environment, since it will help avoid 48,000 tonnes of greenhouse gas emissions by 2030, which is equivalent to taking 14,000 vehicles off the road in Québec. It therefore ties in perfectly with the 2030 Plan for a Green Economy (2030 PGE) recently launched by the Québec government.


Une énergie propre à prix avantageux maintenant accessible à un plus grand nombre de producteurs en serre

La Régie de l’énergie a donné son aval à une nouvelle option tarifaire s’adressant aux producteurs en serre du Québec.

En juillet dernier, Hydro-Québec avait soumis cette nouvelle option à l’approbation de la Régie, dans le but d’étendre les modalités d’application de l’option d’électricité additionnelle à un plus grand nombre de clients serriculteurs ainsi qu’à un nouvel usage. Plus précisément, l’option bonifiée permettra à tous les producteurs dont l’appel de puissance est d’au moins 50 kilowatts (kW) de bénéficier d’un prix avantageux de 5,59 ¢ le kilowattheure (kWh) pour l’éclairage de photosynthèse et le chauffage des espaces destinés à la culture de végétaux.

Voici les faits saillants de l’option tarifaire bonifiée, offerte dès maintenant :

  • Le seuil d’admissibilité est réduit, passant de 300 kW à 50 kW.
  • La consommation d’électricité liée au chauffage des espaces destinés à la culture de végétaux devient admissible, s’ajoutant à celle de l’éclairage de photosynthèse.
  • Les abonnements au tarif LG (tarif de grande puissance non lié à une activité industrielle) sont désormais admissibles.

« Cette nouvelle offre tarifaire constitue un grand pas vers l’autonomie alimentaire du Québec, a déclaré Éric Filion, président d’Hydro-Québec Distribution et Services partagés. La crise sanitaire qui sévit depuis plusieurs mois a mis en lumière l’importance de pouvoir compter sur de la nourriture produite ici à l’aide de notre énergie propre. »

Les ventes annuelles d’électricité liées à la production serricole sont actuellement d’environ 250 gigawattheures (GWh). Hydro-Québec estime que, d’ici dix ans, elles pourraient croître de quelque 450 GWh grâce à la nouvelle option tarifaire.

Celle-ci aura aussi un impact environnemental considérable, car elle permettra d’éviter 48 000 tonnes d’émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, soit l’équivalent du retrait de 14 000 véhicules des routes du Québec. Elle s’inscrit donc dans le droit fil du Plan pour une économie verte 2030 (PEV 2030), dévoilé récemment par le gouvernement du Québec.


Print this page

Related

Tags



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*