Greenhouse Canada

News Business
Changes made to AgriStability program to better support growers


March 26, 2021
By Agriculture and Agri-Food Canada (edited)

Topics

During yesterday’s virtual meeting of federal, provincial, and territorial (FPT) ministers of agriculture, there was a consensus to remove the reference margin limit for AgriStability, one of the business risk management (BRM) programs under the Canadian Agricultural Partnership.

The removal of the reference margin limit will be made retroactive to the 2020 program year. In addition, the deadline for producers to enrol in the 2021 program year will be extended to June 30, 2021.

Thursday’s meeting was convened to discuss key changes to the program, in order to better support farmers facing challenges. Removing the reference margin limit could increase the overall amount AgriStability pays out to farmers by approximately $95 million nationally.

Advertisement

The objectives in making this change are to help simplify the program and help farmers in need by increasing the level of support for agricultural operations with lower allowable expenses.

This change will help producers better manage risks and financial losses due to poor yields, low commodity prices or rising input costs. AgriStability provides support when producers experience a large margin decline.

“This change is an important step towards making the program easier to understand, more bankable, more accessible, and more fair for some sectors, who might have been left out of the program under the previous rules,” stated the ministers in a press release.

Costs for the removal of the reference margin limit will be shared, as outlined in the Canadian Agricultural Partnership; 60 per cent by the federal government and 40 per cent by provincial and territorial governments.

The federal government first tabled its AgriStability proposal during the last FPT Ministers conference in November 2020. At that time, Ministers agreed that BRM programs needed to improve to better target emerging risks that threaten the viability of the farm.

As well, they agreed that programs should be simple, predictable, and respond quickly for producers, while treating farms fairly and equitably. 

Ministers also noted that analysis continues on alternative risk management designs.

“This analysis will inform upcoming discussions on longer-term reforms, set to take place at their next in-person Annual Conference in Guelph, Ontario scheduled for September 8-10, 2021,” they stated in a joint press release.

Ministers also “recognize the importance of close collaboration with each other to ensure the successful development and implementation of the next five-year agricultural policy framework,” expected to be in place on April 1, 2023. 

To learn more about AgriStability and how to apply, visit the website here


Hier, lors de la réunion virtuelle des ministres fédérale, provinciaux et territoriaux (FPT) de l’Agriculture, les ministres ont convenu d’éliminer la limite de la marge de référence au programme d’Agri‑stabilité, l’un des programmes de gestion des risques de l’entreprise (GRE) du Partenariat canadien pour l’agriculture.

La suppression de la limite de la marge de référence sera appliquée rétroactivement à l’année de programme 2020. De plus, la date limite d’inscription à l’année de programme 2021 sera reportée au 30 juin 2021.

La réunion  a été convoquée pour discuter des principaux changements à apporter au programme afin de mieux soutenir les agriculteurs qui éprouvent des difficultés. L’élimination de la limite de la marge de référence pourrait augmenter le montant total qu’Agri‑stabilité verse aux agriculteurs de près de 95 millions de dollars à l’échelle pancanadienne.

Ce changement a pour but de simplifier le programme et d’aider les producteurs en augmentant le niveau de soutien offert aux entreprises agricoles dont les dépenses admissibles sont moins élevées. Il s’agit d’une étape importante pour rendre le programme plus facile à comprendre, plus conforme aux pratiques bancaires, plus accessible et plus équitable pour les secteurs qui pourraient avoir été exclus du programme en vertu des règles précédentes.

Les coûts de l’élimination de la limite de la marge de référence seront partagés, tel qu’il est décrit dans le Partenariat canadien pour l’agriculture. Plus précisément, le gouvernement fédéral assumera 60 % des coûts et les gouvernements provinciaux et territoriaux, 40 %.

Ce changement aidera les producteurs à mieux gérer les risques et les pertes financières attribuables à de faibles rendements, à des prix de produits peu élevés ou à la hausse du coût des intrants. Agri-stabilité offre un soutien lorsque les producteurs connaissent une baisse importante du revenu.

Le gouvernement fédéral a d’abord déposé sa proposition sur Agri‑stabilité lors de la dernière conférence des ministres FPT en novembre 2020. À ce moment‑là, les ministres ont convenu que les programmes de GRE devaient être améliorés pour mieux cibler les risques émergents qui menacent la viabilité de l’entreprise agricole. Les programmes doivent aussi être simples, prévisibles et répondre rapidement aux besoins des producteurs, tout en traitant les entreprises agricoles de façon juste et équitable.

Les ministres ont également indiqué que l’analyse d’autres modèles de gestion des risques se poursuit. Cette analyse guidera les discussions à venir sur les réformes à plus long terme, qui devraient avoir lieu lors de leur prochaine conférence annuelle en personne à Guelph, en Ontario, prévue du 8 au 10 septembre 2021.

Les ministres reconnaissent également l’importance d’une étroite collaboration pour assurer l’élaboration et la mise en œuvre réussies du prochain cadre stratégique quinquennal pour l’agriculture, qui devrait être en place le 1er avril 2023.